formation sans bac

Vous cherchez à vous inscrire à une formation sans le bac ? En France, la formation professionnelle a passé un cap suite à la promulgation de la Loi pour la Liberté de choisir son Avenir professionnel.

Désormais, chaque actif a la possibilité de mobiliser son budget formation afin d’apprendre une nouvelle discipline. 

Pour autant, une question reste en suspend ; vers quel métier se tourner sans le bac ? Aujourd’hui, de nombreuses professions, notamment dans l’IT, privilégient les softskills et l’expérience aux « simples » diplômes.

Tout d’horizon des différentes possibilités !

Se former sans le bac ? Une réelle possibilité dans l’IT !

Depuis plusieurs années déjà, une question taraude l’ensemble des observateurs et autres acteurs économiques traditionnels : Pourquoi de plus en plus d’entreprises technologiques abandonnent les exigences en matière de diplôme lors du recrutement ?

  • Privilégier la pratique à travers des formations sans le bac
  • Dévaluation intrinsèque des diplômes
  • Mise en avant des softskills

Les raisons sont nombreuses.

Formation sans diplôme ; L’attitude des recruteurs

Désormais, les recruteurs considèrent que vous pouvez retenir davantage de connaissances lorsque vous apprenez par la pratique. Ainsi, les autodidactes présentent, en raison de l’immédiateté de leur apprentissage, un réel avantage.

Supposons que vous ayez deux candidats. L’un est un diplômé en informatique. Il effectue son premier stage depuis trois mois. L’autre est un développeur autodidacte qui a passé l’année dernière à créer différents sites Web pour étoffer son portfolio. Qui choisissez-vous ?

En supposant qu’ils soient tous deux aussi compétents l’un que l’autre, l’un ou l’autre candidat peut être un excellent choix, mais les recherches suggèrent que le développeur autodidacte connaît mieux les connaissances et les compétences essentielles qu’il utilisera dans son travail.

Métier qui paye bien sans diplôme

Formation pour adulte sans bac ; vive les autodidactes

Les autodidactes commencent généralement par avoir un objectif en tête, qu’il s’agisse de trouver un nouvel emploi ou de progresser dans leur emploi actuel. Par conséquent, leur apprentissage est souvent plus adapté. Ils mettent immédiatement leurs connaissances à profit en élaborant des projets et des portefeuilles, ce qui favorise la rétention.

Dans ce sens, souscrire à une formation sans diplôme n’apparait plus comme un frein, bien au contraire ! Se lancer dans une formation pour adulte sans bac est devenu une manière commune d’essayer d’atteindre un objectif, d’intégrer un marché grâce à son savoir faire, et non pas à ses diplômes !

formation sans bac

La dévaluation du bac et l’essor de l’apprentissage

Ici, il faut tout d’abord comprendre que les diplômes – du bac au BTS en passant par les Masters – ne sont plus perçus comme Le passage obligatoire. L’école était autrefois l’un des seuls endroits où l’on pouvait acquérir les connaissances et les compétences techniques nécessaires pour lancer une carrière, mais ce n’est plus le cas. Les possibilités d’apprentissage en ligne abondent et, chaque jour, de plus en plus de personnes se tournent vers cette alternative.

Cas concret ; Prenons l’exemple de Sébastien G, apprenant sur la plateforme Optédif Formation.  Il a appris tout seul le JavaScript en se formant directement en ligne. Au départ, il souhaitait simplement résoudre le problème d’un client alors qu’il travaillait dans le marketing. Il s’est finalement découvert une passion pour le codage. Depuis, après avoir suivi des formations sans bac sur le développement web, il s’est lancé dans une carrière d’ingénieur et a commencé à travailler pour des entreprises IT, en freelance, en remote.

« Les compétences techniques évoluent constamment, bien plus vite que ne peuvent le faire les organisations traditionnelles. Ainsi, même si un candidat est titulaire d’un diplôme traditionnel de quatre ans, il est fort probable qu’il complète son apprentissage en dehors de la salle de classe pour apprendre les derniers outils et les dernières tendances. Ainsi, les diplômes classiques se dévaluent au profit de l’apprentissage continue, de la formation professionnelle » Romain RISSOAN.

Quel métier sans bac ? Les jobs IT du futur !

Les formations sans diplômes sont désormais à la portée de n’importe quel actif – les diplômes classiques se dévaluent – les recruteurs et les entreprises privilégient la pratique à la théorie … bien ! Mais qu’en est-il des métiers accessibles sans le bac ?

Ici, nous avons décidé de mettre en avant les métiers en quête de talents, attractifs et orienté vers l’avenir !

Bon à savoir : le but de l’article étant de mettre en avant des métiers accessibles en remote et à distance, les salaires évoqués sont indexés sur le référentiel international.

Développeur Web

Ce que vous ferez : Les développeurs sont responsables du style visuel ainsi que de la substance technique des sites. Certains développeurs Web ont des diplômes, y compris des diplômes d’associé, mais la nature expérimentale du rôle et la demande du secteur signifient qu’un diplôme est un atout, pas une obligation.

Le salaire médian d’un développeur Web est d’environ 90 000 $ par an.

Analyste de systèmes

Ce que vous ferez : Encore un métier qui ne nécessite pas le bac. Les analystes de systèmes conçoivent ou repensent les systèmes et les procédures d’information d’une organisation, en mettant l’accent sur l’efficacité et la rentabilité globales. Les analystes de systèmes informatiques titulaires d’un baccalauréat – y compris ceux qui ne sont pas spécialisés dans les TI – sont souvent recherchés, mais un diplôme n’est pas indispensable pour les postes de premier échelon.

Ce que ça rapporte : Le salaire médian d’un analyste de systèmes est d’environ 84 000 $ par an.

Programmeur informatique

Ce que vous ferez : Les programmeurs peuvent travailler à leur compte, essentiellement en tant que pigistes, ou faire partie de l’équipe d’une organisation, en écrivant du code pour des applications mobiles, des ordinateurs de bureau ou des équipements propriétaires. Comme pour le rôle de développeur Web, l’accent est mis sur l’expérience et la demande des employeurs signifient que l’absence d’un diplôme de quatre ans ne sera pas un obstacle. Se former sans présenter de diplôme s’avère totalement faisable pour l’un des métiers sans bac les plus convoités.

Ce que ça rapporte : Le salaire médian d’un programmeur informatique est d’environ 73 000 $ par an.

formation sans bac

Spécialiste du soutien informatique

Ce que vous ferez : Pouvez-vous être la voix calme et patiente qui donne d’excellents conseils de dépannage qui vont au-delà de « Avez-vous redémarré ? Les spécialistes du soutien informatique peuvent travailler avec des collègues ou des clients externes, par téléphone ou en personne, selon le rôle. L’accent est mis sur les compétences générales et le service à la clientèle, puis sur les connaissances techniques et l’expérience qui peuvent être acquises sans diplôme.

Ce que ça rapporte : Le salaire moyen d’un spécialiste de l’assistance informatique est d’environ 21 $ de l’heure.

Concepteur graphique

Ce que vous ferez : Certains graphistes font encore leurs travaux à la main, mais ce domaine est de plus en plus informatisé. Dans une entreprise, ce rôle peut comprendre la conception et la production de publicités, de rapports d’entreprise, de brochures et de magazines. Les employeurs recherchent souvent des candidats titulaires d’un diplôme, mais l’expérience et un portfolio créatif peuvent vous permettre de gagner le bon public.

Ce que ça rapporte : Le salaire médian d’un graphiste est d’environ 23 $ de l’heure.

Analyste en cybersécurité

Ce que vous ferez : La cybersécurité est l’emploi le plus en demande de nos jours, chaque organisation, publique ou privée, cherchant à démontrer sa fiabilité et sa sécurité en matière de données et de secrets. Il s’agit là d’un autre domaine où un diplôme est préférable, mais où votre expérience peut vous permettre de figurer sur le radar d’un recruteur.

Ce que ça rapporte : Le salaire médian d’un analyste en cybersécurité est d’environ 91 000 dollars par an.

Marketing digital

Ce que vous ferez : Utiliser la puissance d’Internet pour promouvoir des produits et des services d’une manière qui utilise au mieux le temps et les efforts de chacun, y compris les vôtres. Le marketing numérique met l’accent sur les compétences non techniques et la communication avec les clients, mais aussi sur les compétences techniques comme la collecte et le tri des données analytiques en ligne. Comme pour les postes de marketing traditionnels, un diplôme universitaire est un avantage, mais pas une nécessité absolue.

Ce que ça rapporte : Le salaire médian d’un spécialiste du marketing numérique est d’environ 56 000 $ par an.

Les formations en ligne ouvertes à tous en 2022

Cet article était - il intéressant ?

Clique sur les étoiles pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Compte des votes : 0

Pas encore de vote ? Soyez le premier à noter cet article !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here